La dépendance socialement acceptée… CAFÉ!

 Nous savons que nous ne sommes pas les seuls à souffrir de traînée si nous n'obtenons pas notre tasse de café quotidienne Joe. Après le pétrole, le café est la matière première dont le volume est le plus exporté vers les pays développés! Il n'est pas étonnant que des projets parallèles au café aient vu le jour partout dans les hauts plateaux du Panama, où la terre et la main-d'œuvre sont à la fois bon marché. Les investisseurs souhaitant participer à l'engouement pour le café devraient jeter un coup d'œil à la province de CHIRIQUI, qui abrite le grain GEISHA primé. Il est décrit comme un café fruité ressemblant à du vin qui imite les saveurs d'huile de bergamote du thé Early Grey. Vraiment unique!
 
Geisha a été vendue aux enchères jusqu'à US$260 / kg et vendue chez Starbucks pour US$7 la tasse.
 
Boquete Finca Esmeralda a été le premier à être rendu célèbre par sa Geisha, qui est maintenant cultivée par Café RuizFinca Lérida et un nombre croissant de domaines locaux, qui ont prouvé que la sélectivité est payante. Mais est-ce une question d'argent?
 
Explorez les opportunités de café du commerce direct à Chiriquí, Panama
 
La forte demande de café en Amérique du Nord et en Europe crée une opportunité pour les agriculteurs des pays en développement d'exporter leur café, mais cela signifie également que c'est à nous, en tant que consommateurs, de savoir d'où vient leur café. De plus en plus souvent, les consommateurs prouvent qu'ils s'en soucient! Surtout ceux qui considèrent le café comme un artisanat et non comme une simple marchandise.
 
Les consommateurs ont le pouvoir d'apporter un changement positif grâce à leurs décisions d'achat, car si plus de gens soutiennent les marques de café équitables, les entreprises seront poussées à adopter des pratiques commerciales éthiques. En offrant des salaires équitables aux agriculteurs, en interdisant le travail des enfants et en imposant des réglementations durables, les associations de commerce équitable promeuvent des modes de vie plus sains et plus heureux pour les communautés des pays en développement.
 
Mais qu'est-ce qui dicte la cohérence des grains de qualité aux connaisseurs du monde entier et qui distingue l'investisseur éthique de l'opportuniste? La mise en œuvre de DIRECT TRADE.
 
Selon ROASTY, la ressource non filtrée pour les amateurs de café, https://www.roastycoffee.com
 
«Comme pour toute grande entreprise, la transparence du commerce équitable est de plus en plus préoccupée. Certains critiques pensent que tout le mouvement est simplement le résultat d'un consumérisme éthique et qu'il ne fait que nuire à l'avancée de l'industrie du café. Le commerce direct est moins une organisation qu'une méthode ou une idéologie. C'est un type d'approvisionnement où les torréfacteurs (distributeurs) achètent directement aux agriculteurs (producteurs). Cette méthode de commerce est apparue comme un moyen de surmonter certains des pièges des pratiques de commerce équitable. Cela comprend l'échange de primes plus élevées pour un café de meilleure qualité, garantissant que les agriculteurs (qui sont mieux payés) et les consommateurs (qui obtiennent un meilleur café) soient heureux. »
 
Les acheteurs directs de café sont généralement des torréfacteurs spécialisés, qui souhaitent améliorer le système de commerce équitable de plus en plus alambiqué. Ils ne sont pas satisfaits des programmes de certification par des tiers. Ils s'engagent à former une relation mutuellement avantageuse et respectueuse avec les producteurs individuels ou les coopératives des pays producteurs de café.
 
LE PROCESSUS DE COMMERCE DIRECT:
 
 
Producteurs (agriculteurs)
Les agriculteurs rencontrent et interagissent directement avec les distributeurs. En échange de meilleurs prix pour leurs produits, les producteurs s'efforcent de fournir des produits de qualité à leurs acheteurs.
Distributeurs (torréfacteurs)
Au lieu d'acheter à un importateur, qui a acheté à un exportateur, qui a acheté à une coopérative… et ainsi de suite, les distributeurs directs achètent directement aux agriculteurs.
Cette pratique leur permet d'influencer directement à la fois la qualité du bien qu'ils reçoivent et les prix que les agriculteurs peuvent recevoir. Dans l'ensemble, cela augmente la durabilité des deux côtés de l'équation.
PAS des importateurs, des exportateurs ou des organisations globales
Le commerce direct élimine effectivement les intermédiaires. Cela élimine les frais supplémentaires et les frais associés au territoire du commerce équitable.
 
 
Pourquoi investir dans les plantations de café PANAMA?
 
Que faut-il pour cultiver un café de classe mondiale? La ferme a besoin de la combinaison parfaite de climat, d'élévation et d'accès à des ports d'expédition et des travailleurs efficaces. La République du Panama offre tout cela: non seulement vous bénéficiez d'un climat exceptionnel et du riche sol volcanique qui donne aux grains de café leurs propres saveurs uniques, mais le pays lui-même est assez abordable et accueillant pour les investisseurs extérieurs. L'économie continue de croître, elle a des règles fiscales très favorables en particulier pour l'argent gagné en dehors de ses frontières, et elle est à l'abri des ouragans et autres catastrophes naturelles qui peuvent rapidement détruire vos actifs. Le café Boquete cultivé sur les pentes volcaniques du puissant volcan Baru a une saveur impressionnante. Si vous souhaitez vous spécialiser dans les grains de café Panama Geisha, choisissez une ferme de plus de 1600 mètres d'altitude.
 
Découvrez la sélection de plantations de café à vendre de ROOTS REAL ESTATE PANAMA comme première étape vers votre nouvel investissement éthique sur notre Terres agricoles.
Partager: